Épisode 16 : La restructuration
Un siècle de foot à VA | 
Mardi 4 juin 2013 - 14:56
Cette année, le club fête son centenaire. Chaque semaine, nous revenons sur les moments forts de son histoire, de sa création jusqu'à aujourd'hui. Épisode n°16 de notre saga : La restructuration du club...

Saison 1985-1986. Le Président Alain Cleuet quitte ses fonctions, pour raisons de santé. René Carpentier lui succède et la saison commence bien mal. Après treize matches, le club valenciennois est bon dernier de D2. Pour survivre, VA doit à tout prix ne pas descendre en D3. La situation, alors bien délicate, serait catastrophique en troisième division. Les dirigeants font appel aux anciens joueurs et membres du club pour renflouer les caisses. Sur le plan sportif, VA se sauve grâce à sa victoire 2-1 à Nungesser face à Sedan et évite le pire. Mais les dirigeants sont dans l'attente d'une décision du Tribunal de Grande Instance qui pourrait décider d'une descente en D3...

Saison 1986-1987. Le TGI donne un « sursis » au club. VA peut continuer à jouer en pro pendant une saison. Le soulagement est total et les joueurs redonnent du baume au cœur aux supporters en proposant un jeu attrayant. Après douze journées, le club pointe à la quatrième place.
Jean-Louis Borloo arrive à la présidence le 13 novembre 1986 et Daniel Leclercq, alors adjoint, prend les rênes de l'équipe. De nouveaux statuts sont déposés et l'USVA devient l'USVAA (A pour Arrondissement). Six revient pour quelques mois et VA se refait une santé en cette saison 1986-1987. Le club finit treizième.

1987-1988
, Valenciennes inaugure son centre de formation ! Celui-ci est basé à Aulnoy. Daniel Leclercq possède alors 17 joueurs professionnels et 18 stagiaires font leur classe au centre. Les résultats du début de saison ne sont pas ceux espérés par le Président Borloo et Daniel Leclercq est alors remplacé par Victor Zvunka. Si l'objectif était de finir dans le Top 5, VA termine 9ème de cet exercice. Le club, qui a bien failli partir aux oubliettes deux ans plus tôt, se reconstruit, petit à petit...

Pour la saison 1988-1989, le recrutement est bouclé très rapidement. Le Président Borloo souhaite la montée en D1, ni plus ni moins. Mais le début de saison ne répond pas aux attentes. Zvunka est alors remercié. Georges Peyroche, ancien entraîneur du PSG, lui succède. Malgré tous les efforts faits, le club du Hainaut terminera septième, grâce notamment à Corroyer, auteur de 13 buts.
Jean-Louis Borloo est élu maire de Valenciennes et donne alors les pleins pouvoirs à Bernard Moreau, tout en restant impliqué dans la vie du club. VA, en pleine restructuration, affiche toujours ses ambitions de montée... A suivre...

Légende photo :
En haut, de gauche à droite : Leroy, Ratajczak, Frappart, Mazure, Cardinet, Nerriere, Mandart.
En bas, de gauche à droite : Batelli, Rabathaly, Bruynaert, Grosselin, Blanc, Legret, Papeau, Corroyer.


> Episode 15 : VA survit au mental !
> Episode 14 : Fin de série...
> Episode 13 : Instabilité... mais rigeur
> Episode 12 : Inespérée, cette remontée !

> Episode 11 : VA fait l'ascenseur

> Episode 10 : L'après-Domergue

> Episode 9 : VA sur le podium

> Episode 8 : La déconvenue, puis le renouveau

> Episode 7 : L'USVA progresse...

> Episode 6 : Et dix-huit ans plus tard...

> Episode 5 : La finale de 1951

> Episode 4 : En pleine Guerre Mondiale

> Episode 3 : L'entrée dans le monde professionnel

> Episode 2 : Du FCV à l'USVA

> Episode 1 : La création du club