U12 : "Chaque joueur est différent"
Préformation | 
Chaque semaine nous partons à la découverte des équipes de l'Association avec leurs éducateurs.. Aujourd'hui c'est Ludovic Birembaut, au VAFC depuis 2006, qui nous parle de la génération 2008.

Ludovic, peux-tu nous parler de la génération 2008 que tu accompagnes cette saison ?
La génération 2008 est composé de 9 joueurs de champ et d'un gardien. Ils ont tous des qualités puisqu'ils sont dans nos effectifs, c'est à nous les éducateurs de mettre en place les différentes étapes à gravir pour leur permettre d'acquérir les pré-requis nécessaires pour frapper aux portes de notre centre de formation. Chaque joueur est différent, il est donc important de travailler sur chaque jeune en décelant les points forts de chacun pour continuer à les développer tout en leur donnant des repères sur les points à améliorer.
Concernant les points à améliorer, nous travaillons avec Sébastien Lecuyer et Cyprien Machu sur la fixation d'objectifs individuels : le joueur se fixe des objectifs qu'il essaie d'atteindre pendant les séances et les compétitions durant des cycles définis.


Au VAFC depuis plus de 10 ans, tu as connu plusieurs générations et vu passer des joueurs devenus professionnels (Fulgini, Masson, Arib..). Quelles évolutions peux-tu observer aujourd'hui ?
Le temps passe vite.. Chaque génération est vraiment différente, et c'est ce qui entraine et motive ma passion. Arrivé en 2006, j'ai commencé à travailler avec Dominique Corriette et Boris Schueller sur les générations 1993-1994 et aujourd'hui j'ai la chance d'encadrer la génération 2008.
J'ai vu passé de très bons joueurs, certains sont passés pros (Gakpa, Massuaku, Hubert, Fulgini, Masson, Arib..) et d'autres n'ont pas eu l'opportunité de passer professionnel mais ont réussi dans la vie et ils restent passionnés par le football. Je ne peux pas parler d'évolution puisque je trouve que les jeunes sont de moins en moins passionnés par notre "sport" : le football. Les jeunes aiment le football mais ils ne le pratiquent plus à leur temps perdu.. Il suffit d'aller voir un tournoi ou un match de football, tous les jeunes sont assis sagement dans les gradins avec le téléphone ou la tablette à la main, avant les éducateurs étaient obligés de cacher le sac à ballon.




Les U12 évoluent dans un championnat U13 Pré-Ligue cette année avec, pour la première fois, une place qualificative pour les U14 Ligue à assurer.. Comment intégrer cet objectif de résultat sans dénaturer le projet de formation ?
Les U12 évoluent effectivement dans le championnat U13 Pré-Ligue pour jouer la qualification en U14 Ligue. Mon objectif est et restera la formation du joueur, ce championnat ne ralentit pas la formation mais il demande effectivement une obligation de résultat.
Nous avons donc pris la décision d'alterner avec nos U13 entre des rencontres amicales et ce championnat afin de retirer cette pression hebdomadaire de résultat sur nos U12 qui sont plus jeunes que leurs adversaires.


Quel bilan dresses-tu de la première partie de saison de tes joueurs ?
Le groupe est travailleur et réceptif, donc le bilan est positif mais il y a toujours des axes de progression dans ma catégorie, et c'est important de leur faire comprendre. En plus du football, les jeunes rencontrent une nouvelle étape importante durant cette première partie de saison, c'est la rentrée en 6ème, et pour certains, en section sportive et à l'internat au collège Eugène Thomas de Le Quesnoy. Il faut donc être patient avec eux, pour les aider à se construire sans brûler les étapes. Nous participerons sur la deuxième partie de saison à de beaux tournois pour évaluer nos U12 sur le plan national.

--

Groupe : Iliess BARI, Ismaël BENYERBAH, Naïm BENDJELLOUL, Nolann BOURRICHON, Gabriel CALCAGNO, Hugo CARION, Giacomo IANTOSCA, Bertrand-Jean NDONG MINKO, Michel-Clément NDONG MINKO, Hamza OUTALATE.

Staff : Ludovic BIREMBAUT (éducateur U12), Cyprien MACHU (éducateur U12/U13), Sébastien LECUYER (responsable pôle U12/U13), André LEMAIRE, Christian LEBON (dirigeants)