Episode 6 : Et dix-huit ans plus tard...
Un siècle de foot à VA | 
Mardi 12 mars 2013 - 18:49
Cette année, le club valenciennois fête son centenaire. Chaque semaine, nous revenons sur les moments forts de son histoire, de sa création jusqu'à aujourd'hui. Sixième épisode de notre saga : Et dix-huit ans plus tard...

1951. Tout le monde se demande si VA a bien digéré sa défaite en finale de Coupe de France, d'autant plus qu'Henri Pérus quitte le club à l'inter-saison. Charles Demaillez lui succède et l'USVA reste sur la dynamique de la saison précédente. Valenciennes a même l'occasion de remonter en D1 lors de barrages face à l'Olympique de Marseille, en fin de saison. Mais après l'avoir emporté 3-1 lors du match aller, les Rouge et Blanc sont méconnaissables au retour et s'inclinent 4-0. Le retour en D1, ça ne sera pas pour cette année...

VA vit mal cet échec et perd à nouveau son entraîneur à l'inter-saison. Verdeal revient à VA en tant qu'entraîneur-joueur pendant quelques mois. Le capitaine Edouard Lemaître l'imitera jusqu'à la fin de saison. Valenciennes finira dans le ventre mou...

1953-1954. Le club est bel et bien décidé à trouver un entraîneur de métier. Robert Domergue rejoint le club du Hainaut. Resté treize ans au club, Domergue aura pourtant connu des débuts difficiles à l'USVA. Le technicien garde cependant la confiance des dirigeants malgré une première saison en demi-teinte.

1954-1955 résonne comme un nouveau virage pour le club. Nungesser est à nouveau aménagé et voit naître une nouvelle tribune de 4 000 places. VA ne montera pas cette année, mais son football fera déplacer les foules. Le record absolu de Nungesser date d'ailleurs de cette saison 1954-1955 : le 13 mars 1955, VA bat l'équipe de Sedan, alors invaincue, 3-0, grâce à un triplé du Néerlandais Petrus Van Rhijn. Le Valenciennes version Domergue se fait une jolie réputation et tout le Valenciennois est fan de l'attaquant Van Rhijn, auteur de 40 buts cette saison...

L'année suivante, l'USVA occupera la première place de D2 à mi-saison, avec quatre points d'avance sur ses poursuivants. En fin de saison, VA jouera sa place en D1 lors des barrages, comme quatre ans auparavant. Cette fois, l'adversaire est le voisin lillois. Le 25 juin 1956, lors de la « belle », Valenciennes atomise alors Lille 4-0 et envoie le voisin en Division 2, une division que le club n'avait jamais connu, à l'époque.

Dix-huit ans après avoir quitté la première division (c'était en 1937-1938), VA, emmené par un Van Rhijn auteur de 37 buts, retrouve l'élite du football français... et s'apprête à vivre la plus belle époque de son existence... A suivre...


> Episode 5 : La finale de 51...

> Episode 4 : En pleine guerre mondiale...

> Episode 3 : L'entrée dans le monde pro

> Episode 2 : Du FCV à l'USVA...

> Episode 1 : La création du club