Épisode 11 : VA fait l'ascenseur
Un siècle de foot à VA | 
Mardi 23 avril 2013 - 15:42
Cette année, le club valenciennois fête son centenaire. Chaque semaine, nous revenons sur les moments forts de son histoire, de sa création jusqu'à aujourd'hui. Onzième épisode de notre saga : VA fait l'ascenseur...

1969-1970. Le club souffre économiquement et Zaly Bacharzina, nouveau président, est à la recherche de solutions pour faire rentrer de l'argent. Avant l'entame de la saison, l'objectif est simple : VA ne veut que le maintien. Mais l'équipe s'est trop affaiblie pour prétendre à rester en D1. Et si le club espère se maintenir sur le terrain, rien n'exclut une rétrogradation financière en fin de saison. « Pour neuf millions de sortis en salaires; seulement trois millions entrent dans les caisses » affirme le trésorier de l'époque. Si le club va mal, il arrive -grâce à un tirage très favorable- à aller en demi-finale de la Coupe de France. Mais ce n'est pas suffisant pour les dirigeants...
Gaby Robert est remplacé par Louis Provelli, malgré le soutien du président. Les supporters voulaient à tout prix que Robert soit démis de ses fonctions. La fin de saison est catastrophique et VA finit dernier de D1, sans avoir goûté à une nouvelle finale de Coupe. VA est cependant miraculeusement repêché. En effet, la D1 passe à 20 clubs entre les deux saisons. Le club n'est, pourtant, pas si réjouit par cette annonce, la mairie refusant toute aide financière à l'USVA...

1970-1971. Robert Domergue revient à Valenciennes et l'espoir renaît ! Mais l'effet espéré n'aura pas lieu. A VA, le problème vient bel et bien de l'effectif. A la trêve, VA est avant-dernier et joue sa peau lors du dernier match de la saison, à Nungesser, face au Red Star, également menacé par la relégation. Les hommes de Domergue s'inclinent 2-1 en toute fin de match et descendent donc en D2. Malgré la relégation, l'entraîneur valenciennois reste au club.

1971-1972. Dominique Dropsy et Didier Six rejoignent l'équipe professionnelle et VA devient alors favori à la montée. Il faudra cependant attendre le dernier match de la saison, à Mantes-la-Ville pour obtenir celle-ci. A la fin de cette rencontre, une fausse information circule : Limoges aurait gagné à Laval. Les Rouge et Blanc, défaits à cinq minutes du terme, pensent alors avoir manqué de peu la montée... avant qu'une annonce officielle ne soit faite : Limoges a perdu à Laval. VA remonte alors en D1, une année seulement après l'avoir quittée. Mais dans le vestiaire valenciennois, l'heure n'est pas à l'euphorie, tant la première annonce a figé les joueurs de l'USVA.

1972-1973. En D1, Robert Domergue n'a plus les commandes, et ce depuis l'arrivée d'un nouveau président. L'entraîneur mythique n'a plus son mot à dire : les transferts sont faits sans que ce dernier ne soit consulté. Il est rapidement licencié, même si le club n'a pas prévu de plan de secours. C'est donc sans entraîneur que les Valenciennois se déplacent à Strasbourg.
VA est en crise. Jean-Pierre Destrumelle, ancien adjoint de Domergue, prend la tête de l'équipe professionnelle... et connaîtra la descente en D2.
Après une saison mal négociée, Valenciennes n'a plus la carrure pour rester en première division, fait l'ascenseur, et son avenir est totalement flou... A suivre...




> Episode 10 : L'après-Domergue

> Episode 9 : VA sur le podium

> Episode 8 : La déconvenue, puis le renouveau

> Episode 7 : L'USVA progresse...

> Episode 6 : Et dix-huit ans plus tard...

> Episode 5 : La finale de 1951

> Episode 4 : En pleine Guerre Mondiale

> Episode 3 : L'entrée dans le monde professionnel

> Episode 2 : Du FCV à l'USVA

> Episode 1 : La création du club