Ép. 12 : Inespérée, cette remontée !
Un siècle de foot à VA | 
Mardi 30 avril 2013 - 12:29
Cette année, le club valenciennois fête son centenaire. Chaque semaine, nous revenons sur les moments forts de son histoire, de sa création jusqu'à aujourd'hui. Douzième épisode de notre saga : La remontée (presque improbable) de l'USVA en première division...

1973-1974 VA se retrouve en D2 et possède un déficit de 140 millions d'anciens francs, une somme colossale. A l'intersaison, le club est dans l'obligation de se séparer de douze de ses joueurs et Valenciennes commence alors la saison dans le flou le plus total, l'équipe étant en pleine reconstruction. Mais VA démarre pourtant la saison sur les chapeaux de roues. A la trêve, les Valenciennois occupent la deuxième place, derrière le LOSC et juste devant Boulogne. Tout au long de la saison, la bagarre USVA-LOSC fait vibrer toute la région. A deux matches du terme du championnat, Valenciennes se déplace à Lille, accompagné par plus de 6 000 supporters. Malgré l'apport du public, VA s'incline et terminera deuxième. Une place synonyme de barrage.

VA joue donc son accession en D1 sur deux matches... face au PSG, alors tout nouveau club. Le Valenciennes de Destrumelle bat les Parisiens 2-1 à Nungesser... Quatre jours plus tard, les Rouge et Blanc mènent 2-1 au Parc des Princes. Mais les Valenciennois concèdent deux buts sur des erreurs défensives. 3-2, VA est toujours devant au goal average mais le PSG continue de pousser... Et marque le quatrième but. Tout le Parc des Princes voit le hors-jeu... sauf Robert Wurtz, l'arbitre de la rencontre. Aujourd'hui encore, anciens joueurs et supporters présents à Paris ont cette défaite en travers de la gorge... Depuis, Paris n'a plus connu la D2.
Si VA n'est pas monté, il aura étonné tout le monde. Personne n'aurait imaginé une telle saison après les modifications d'effectif du début d'année. Cette saison 1973-1974 a également permis la découverte d'un buteur de 33 ans : Wilczek, auteur de 26 buts.

1974-1975. Changement de statut pour VA. Le club est désormais un des favoris pour la montée. Rapidement, VA prend la tête du classement. Si sportivement, VA est dans la continuité de l'année précédente, le club a toujours des soucis financiers. Il envisage même de se séparer de joueurs en cours de saison, au risque de compromettre les espoirs de remontée. En plus des problèmes de trésorerie, l'infirmerie se remplit. Et si l'USVA reste leader malgré les blessures, la menace rouennaise se fait sentir. Tout se jouera lors de l'ultime journée.... VA est leader (à la différence de buts) et s'impose à domicile face à Mantes (7-2). Valenciennes retrouve donc la Division 1, sans passer par la case barrage. Nungesser peut saluer ses héros : Escale, Joly, Coumba, Garceran, Nazaire, Neubert, Verstraete, Burdino, Zaremba, Jeskowiak, Wilczek, Six...

Pour couronner le tout, la mairie décide d'apporter un soutien financier au club. Une sérénité financière qui permettra à l'USVA de s'installer plusieurs années en première division... A suivre...

> Episode 11 : VA fait l'ascenseur
> Episode 10 : L'après-Domergue
> Episode 9 : VA sur le podium
> Episode 8 : La déconvenue, puis le renouveau
> Episode 7 : L'USVA progresse...

> Episode 6 : Et dix-huit ans plus tard...

> Episode 5 : La finale de 1951

> Episode 4 : En pleine Guerre Mondiale

> Episode 3 : L'entrée dans le monde professionnel

> Episode 2 : Du FCV à l'USVA

> Episode 1 : La création du club