Épisode 15 : VA survit au mental !
Un siècle de foot à VA | 
Mardi 21 mai 2013 - 15:48
Cette année, le club fête son centenaire. Chaque semaine, nous revenons sur les moments forts de son histoire, de sa création jusqu'à aujourd'hui. Episode n°15 de notre saga : La survie de l'USVA, alors au bord du gouffre...

VA se retrouve donc en D2 et la saison 1982-1983 s'annonce ô combien compliquée, du fait des départs de nombreux joueurs. Mais les dirigeants ne pensent qu'à une seule chose : remonter en première division. Le discours d'Erwin Wilczek va dans le même sens. L'entraîneur valenciennois juge même son effectif meilleur que lors de la saison précédente, avec notamment l'arrivée de Lubanski pour dynamiser l'attaque.
Mais les discours d'avant-saison vont vite être oubliés. Le comité directeur vote même le dépôt de bilan le 2 décembre 1982, la faute à un déficit trop important (40 millions) et qui ne cesse d'accroître. Un syndic est alors désigné par le tribunal de grande instance pour diriger l'USVA. Les recruteurs viennent en masse à Nungesser pour piller le club du Hainaut et l'avenir est on ne peut plus flou. Le club est au bord du gouffre et de nombreux joueurs sont poussés vers la sortie en pleine saison : Gillot, Truqui, Bahoken...

Il ne reste plus que sept joueurs avec le statut professionnel. Pour les accompagner, de nombreux jeunes. Mais étonnamment, la perspective de la montée est toujours présente. VA s'accroche à sa troisième place jusqu'au bout mais n'arrive pas à aller chercher la place de barragiste. Malgré une tempête en interne, les joueurs ont bien failli faire remonter le club en première division, grâce notamment à Lubanski, auteur de 28 buts et à une mentalité exemplaire des joueurs.

La saison 1983-1984 démarre et le syndic est toujours à la tête du club. Comme depuis de nombreuses années, Valenciennes est obligé de vendre beaucoup de ses joueurs pour survivre. L'heure est plus que jamais à la rigueur et aucun joueur ne gagne plus de 20 000 francs. Emmenée par Léon Desmenez, l'équipe valenciennoise surprend toujours autant. Les Rouge et Blanc se battent pour faire en sorte que le club puisse survivre. Cette saison-là, ils finissent à la cinquième place. Pas assez pour espérer la remontée, mais suffisant pour les supporters, qui n'en espéraient pas tant...

Saison 1984-1985. Les salaires sont à nouveau à la baisse, VA trouve enfin un sponsor maillot mais perd tout son milieu de terrain à l'inter-saison, lui qui avait été si précieux la saison précédente. Avec un effectif encore partiellement renouvelé, Léon Desmenez parvient à maintenir le cap. L'USVA finit sixième et va mieux financièrement, grâce aux efforts faits en interne et à l'affluence qui est en hausse.

Sans assurance sur le plan financier, VA se fait une place en D2 et ne peut alors espérer une remontée en D1. La longue série en deuxième division s'annonce longue, très longue... A suivre...

> Episode 14 : Fin de série...
> Episode 13 : Instabilité... mais rigeur
> Episode 12 : Inespérée, cette remontée !

> Episode 11 : VA fait l'ascenseur

> Episode 10 : L'après-Domergue

> Episode 9 : VA sur le podium

> Episode 8 : La déconvenue, puis le renouveau

> Episode 7 : L'USVA progresse...

> Episode 6 : Et dix-huit ans plus tard...

> Episode 5 : La finale de 1951

> Episode 4 : En pleine Guerre Mondiale

> Episode 3 : L'entrée dans le monde professionnel

> Episode 2 : Du FCV à l'USVA

> Episode 1 : La création du club