L'entretien : Adrien Tameze
Tours-VAFC : J-3 | 
Mardi 18 octobre 2016 - 19:45
Cette semaine, c'est le milieu de terrain Adrien Tameze qui nous livre ses impressions sur le début de saison du VAFC et le sien...

Comment vas-tu ?
Ça va bien ! Je suis dans la continuité de la saison dernière. C’est le même groupe, mais je me sens encore mieux. L’équipe va mieux aussi, les résultats sont là, et on sent qu’il y a une bonne atmosphère dans le club.

Surtout après une victoire…
Oui. C’était un match compliqué face à Niort, parce qu’ils étaient en train de remonter la pente. On a d’abord dominé sans parvenir à marquer, avant d’encaisser ce but sur une erreur, ce qui peut arriver. Ce qui est magnifique, c’est de réussir à retourner la situation pour gagner 3-1. On a senti le public qui poussait, c’était un match avec beaucoup d’émotions. Cette rencontre nous a permis d’empocher une deuxième victoire consécutive, ce qui n’arrive pas souvent. Par rapport à nos ambitions, c’est parfait.

Selon toi, pourquoi cela se passe t-il bien en ce moment pour le VAFC ?
On savait déjà qu’il y avait de la qualité dans ce groupe. Après, il fallait trouver la bonne formule, les bonnes solutions pour faire en sorte que l’on fonctionne bien tous ensemble. Aujourd’hui, je pense que le coach a réussi à trouver la formule.

Personnellement, tu sortais d’une saison contrastée, avec une bonne première partie conclue par un contrat pro, avant une seconde plus compliquée. Et là, tu sembles être reparti sur les bases du début de saison dernière…
J’essaie de ne pas trop penser à cette deuxième partie de saison, qui a été assez compliquée pour moi. Mais j’apprends de tout, de mes victoires, et surtout de mes échecs. Je veux regarder un maximum vers l’avant. J’avais fait un bon début de saison l’année dernière, et je pense que celui de cette année n’est pas mal non plus. Maintenant, c’est important de rester dans la continuité tout au long de la saison.

N’est-ce donc pas la régularité que tu dois viser cette saison ?
Oui, c’est le plus important. On le voit au plus haut niveau, les meilleurs joueurs sont ceux qui ont de la régularité. Il faut essayer de garder un bon niveau constant.

Et on sent que tes coéquipiers et toi voulez faire profiter l’équipe de votre régularité…
C’est pour cela que ça marche. Certes, nous avons des objectifs individuels, mais nous marchons tous ensemble. Il y a aussi beaucoup d’ambition, ce qui nous oblige à faire des efforts. Et cela sert évidemment au collectif.

En parlant d’ambition, le coach, depuis son arrivée, veut que vous regardiez vers le haut du classement. Aujourd’hui, vous constatez qu’il avait raison…

C’est vrai, on peut se dire maintenant que c’est de plus en plus cohérent. Le coach a été l’une des premières personnes à voir qu’il y avait vraiment un potentiel dans ce groupe. Vu la position que l’on occupait la saison dernière, on ne pouvait pas se dire que l’on allait jouer la montée cette année. Et le coach, lui, le savait depuis le début. Le message qu’il nous fait passer, c’est que nous avons les capacités de le faire. Si on pense que l’on peut le faire, cela nous mènera sur la bonne route.

Et, sans forcément parler de montée, le groupe veut continuer à grimper au classement…
Je suis un compétiteur. Même si on ne l’annonce pas, en sachant que ce sera compliqué et que rien n’est fait, j’ai envie de jouer la montée. Après, c’est vrai qu’il ne faut pas s’avancer trop vite non plus. On doit continuer à prendre des points et, surtout ne pas lâcher ce haut de tableau. Pour l’instant, c’est très serré. Si deux ou trois équipes commencent à se détacher et que nous n’enchaînons pas, cela sera compliqué. Il faut donc rester dans ce haut de classement le plus longtemps possible.

Il faut donc enchaîner à Tours vendredi !
Oui, c’est sûr que c’est l’objectif. Nous allons rencontrer une équipe en reconstruction, qui a enchaîné plusieurs mauvais résultats. Mais c’est pour cela que c’est encore plus difficile de les rencontrer maintenant, dans cette situation. C’est toujours difficile d’aller jouer là-bas, il faudra faire attention, être très concentré, rigoureux pour obtenir cette troisième victoire qui est très importante pour nous.

Le fait d’être plus ambitieux vous rend-il plus confiant dans le jeu ?
Collectivement, on a un peu plus d’assurance. Nous produisons un meilleur jeu et nous sommes plus efficaces que la saison dernière. Le discours du coach y est pour beaucoup.

Ce qui est agréable pour tout le monde, c’est ce jeu porté vers l’avant, cette envie de jouer…
Nous avons des joueurs de ballon et aimons tous le beau jeu. Quand on regarde la Ligue des Champions, c’est pour voir un beau football, avec de grands joueurs. Et, pour moi, c’est le beau jeu qui amène les bons résultats. On sait que, s’il y a besoin de répondre présent dans l’agressivité, on va y aller. Mais notre style, ce n’est pas de jouer de longs ballons, des déviations. Nous préférons faire le jeu.

Sur ton cas personnel, on constate que ton poste est un peu mixte : tu peux très bien jouer devant la défense, en n°6, ou plus haut, en n°8. Qu'en penses-tu ?
Mon poste, c’est le coach qui le définit, en fonction du match. J’ai fait pas mal de rencontres devant la défense, avec un rôle plus défensif, pour sécuriser derrière au niveau de la récupération et lâcher le ballon très vite pour aller vers l’avant. Et quand je suis plus haut, je dois apporter plus offensivement. Cela dépend donc des consignes du coach, il me positionne en fonction de ses envies.

En tout cas, on te sent aussi à l’aise sur les deux postes…
J’ai été formé en 8, donc c’est un poste que j’adore. Mais, pour l’instant, je pense que j’ai plus de facilités devant la défense. Après, il ne faut pas chercher la facilité, je dois arriver à montrer autant de qualités en étant n°6 ou n°8.

Tes coéquipiers et « concurrents » au milieu de terrain ont des profils très différents, que ce soit au niveau de l’âge ou des caractéristiques de jeu. Échanges-tu avec eux ?
Oui, j’aime beaucoup parler avec eux. Même s’il y a un écart d’âge ou d’expérience, on peut apprendre de tout le monde. Par exemple, « Angel » Fulgini a des qualités que je n’ai pas, Eloge (Enza-Yamissi) aussi. C’est donc bien de voir comment ils évoluent à l’entraînement, d’échanger avec eux pour pouvoir progresser ensemble.

Selon toi, quel est le milieu de terrain idéal ?
Il doit savoir défendre, attaquer et être décisif en faisant des passes décisives et en marquant des buts. C’est un milieu très complet. Il n’y en a pas beaucoup, mais ce sont les meilleurs.


  • Articles
» VAFC-Le Havre
Le "Rouge et Blanc" VAFC-Le Havre
A l'occasion du douzième match de la saison au Stade du Hainaut, découvrez le nouveau "Rouge et Blanc" !
» Derby VAFC-Lens
"Un match très très chaud"
Jour de derby ! C'est Adrien Tameze qui s'exprime pour va-fc.com. Le jeune milieu de terrain, qui s'est vite fait une place au sein du groupe professionnel, s'attend à un très gros match face au voisin lensois...
» Transfert
OFFICIEL : Contrat pro pour A. Tameze !