Roudet-Kantari, l'interview duo
Club | 
Vendredi 23 juin 2017 - 19:13
En cette période de préparation, ce sont deux leaders du groupe que nous avons interrogés : Sébastien Roudet et Ahmed Kantari.

Comment allez-vous ?

Sébastien Roudet
: Après un mois de vacances, tout va bien. Je suis content d’avoir repris l’entraînement. Et sous le soleil, c’est encore mieux.

Ahmed Kantari : Ca va bien, je fais tranquillement ma rééducation. C’est encore un peu frais, mais on travaille pour revenir le plus vite possible.


Les vacances se sont-elles bien passées ?


SR
: J’ai bien récupéré, elles m’ont fait du bien. Changer d’environnement permet de tourner la page de la saison dernière. J’ai rechargé les batteries, mais j’ai eu l’impression que ces vacances étaient un peu plus courtes que les précédentes. J’étais en famille et je suis aussi parti 10 jours à Marrakech.

AK : Je n’ai pas eu de vacances, je suis resté travailler pour ma rééducation.


Et la reprise ?


SR : Cela s'est plutôt bien passé. Il y a de nouvelles têtes, que cela soit dans le staff ou au niveau des joueurs, c’est bien pour le groupe. Cela se passe bien. Après, avec la chaleur, c’est compliqué, il y a des pauses entre chaque exercice pour se réhydrater. A nous de nous adapter, surtout que l’on part bientôt en Espagne.

AK : C’est agréable, cela fait plaisir de retrouver tout le monde, de revenir au centre d’entraînement, avec une nouvelle saison qui commence. Cela me rebooste un peu de pouvoir travailler dans un collectif, parce que je travaillais tout seul depuis un mois. C’est un plaisir de revoir les collègues.





Avec un peu plus de recul, comment jugez-vous la saison dernière ?

SR : Très bon départ, avec 10-12 journées intéressantes. On était bien classé, c’était super au niveau du jeu. Après, on a eu un coup de mou jusqu’au premier match après la trêve, face à Sochaux. Physiquement, ça a été un peu en dents de scie jusqu’au mois de mars, puis nous avons fait les résultats qu’il fallait au bon moment. Il y a eu l’enchaînement de trois victoires qui nous ont permis de nous maintenir. Je pense que l’on peut avoir des regrets parce qu’il y avait la place pour faire autre chose, pour mieux figurer au classement. On a eu un problème de régularité, de constance dans nos performances. Nous avons aussi eu quelques blessés à des moments cruciaux de la saison. On aurait pu finir dans les dix premiers vu notre qualité de jeu, mais nous n’avons pas été assez efficaces à certains moments de la saison.

AK : Je pense que ça a été une saison avec des hauts et des bas. Ce qui nous a manqué le plus la saison dernière, c’est de la régularité dans les performances. Nous avons été capables de faire de très bonnes choses, mais aussi de moins bonnes. Malgré tout, on a quand eu un maintien assez confortable, on ne s’est pas fait peur. Par rapport aux dernières saisons de Valenciennes, c’était important de repasser par cette étape-là.


Faut-il voir plus haut pour cette saison ?

SR : Les dirigeants nous montrent qu’ils sont ambitieux. Il y a beaucoup d’arrivées, cela prouve que nous avons envie de bien figurer cette saison en Ligue 2, de jouer le coup à fond. Ce serait bien de finir dans les dix premiers, voire dans les huit. Et pourquoi ne pas « jouer la carotte » en fin de saison ? Avec les barrages, tout est possible. Mais la Ligue 2 va être beaucoup plus difficile, entre les équipes qui descendent, celles qui ne sont pas montées en Ligue 1 et celles qui montent de National. Si nous arrivons à être réguliers en reproduisant le jeu de la saison dernière, il y aura un coup à jouer.

AK : Oui, il faut toujours être ambitieux. Maintenant, il faut faire les choses étape par étape. Il y a une période de préparation qui arrive, c’est le socle de notre saison. On va donc d’abord se concentrer sur cette préparation.


Le fait de voir plusieurs joueurs arriver, c'est intéressant...


SR
: C’est intéressant pour la vie de groupe. C’est bénéfique, il y a de nouvelles visions du football, d’autres qualités. Un renouvellement fait du bien à un groupe. Les joueurs vont nous apporter leur vécu dans différents clubs, et nous allons bien les guider pour qu’ils puissent s’intégrer le plus rapidement possible.

AK : Oui, c’est toujours intéressant d’avoir de nouveaux joueurs qui arrivent, parce que ça « rafraichit » le vestiaire et remet une concurrence au niveau de l’effectif qui ne peut être que bénéfique. Je n’en connais aucun personnellement, mais j’ai joué contre certains. On a recruté de bons joueurs qui, je l’espère, vont nous apporté beaucoup cette saison. Nous allons tout faire pour qu’ils s’adaptent le plus vite possible, en les accueillant le mieux possible.


Vous êtes des cadres de ce groupe, vous allez continuer à prendre ce rôle à cœur...

SR : Ahmed et moi, on a le même rôle, mais on est différent. Il est plus un mec de vestiaire, qui prend souvent la parole. Je trouve que nous sommes complémentaires, je suis plus à l’aise sur le terrain, je suis un leader technique. Il a plus tendance à parler dans le vestiaire et moi sur le terrain. Il y en a d’autres aussi qui le font, Cyrille (Merville), Damien (Perquis)… Cela se passe super bien, on a la même vision des choses, ce qui facilite forcément les choses.

AK : Pour l’instant, je suis un peu plus à l’écart parce que je fois faire ma rééducation pendant encore quelques semaines. Mais oui, avec l’expérience que nous avons, nous allons essayer d’avoir ce rôle de référence, en donnant des conseils et en gérant le mieux possible les différents phases de la saison.





De l'avis de tous, le stage de la saison dernière avait été important sportivement et humainement, il faut essayer de faire en sorte que ce soit pareil en Espagne...

SR : Oui, il va falloir rééditer ça. On va changer d’environnement, ce ne sera plus en Autriche, mais en Espagne. Il y aura aussi de nouveaux joueurs. A nous de les emmener pour créer cette cohésion de groupe. C’est bien parti, il n’y a pas de raison que ça ne le fasse pas. La saison dernière, nous avions vraiment bien travaillé physiquement. Et, s’il y a eu un bon début de championnat, c’est aussi parce qu’il s’est passé quelque chose humainement en stage. Il faut remettre ça en place, cela se fera naturellement. Après, nous devons surtout bien travailler, c’est le but du stage, mais s’il peut y avoir cette cohésion de groupe assez rapide, cela sera intéressant pour le début du championnat.

AK : Il faut vraiment se concentrer sur le fait de bien travailler : faire une bonne préparation physique, enchaîner les séances, aller au bout de soi-même pour retrouver une grosse capacité athlétique. Après, le côté humain, cela se fait naturellement, il ne faut pas le prévoir. Cela se fera au feeling, avec les joueurs. Quand on fera de grosses séances, avec le sentiment du devoir accompli, cela nous permettra de décompresser et de créer un lien entre nous.


Que pouvez-vous dire l'un sur l'autre ?

SR : Ahmed, c’est un roc défensif, très fort sur l’homme. Avec son expérience, il arrive à bien gérer les situations d’attaques adverses. Et c’est aussi quelqu’un d’important dans le vestaire. Il arrive à trouver les bons mots avec la jeune génération présente dans le groupe. C’est un bonheur de l’avoir au quotidien. Malheureusement, il a eu cette grave blessure avant la fin de la saison. J’espère qu’il sera vite rétabli parce que nous avons besoin de son expérience ; En Ligue 2, les matches se jouent sur de petits détails, et l’expérience joue un rôle par rapport à ça. J’espère donc qu’il sera de retour le plus vite possible sur les terrains. En tout cas, cela fait plaisir de le voir dans le vestiaire avec nous.

AK : Seb, c’est notre capitaine, un joueur important de l’effectif. Il l’est dans le vestiaire, parce qu’il apporte toute son expérience, tout son vécu, mais aussi sur le terrain, où il est notre leader technique, de jeu. Il est important dans le jeu que l’on déploie collectivement. J’espère qu’il va continuer sur sa lancée de la saison dernière, en étant épargné par les blessures, pour pouvoir nous guider sur le terrain.



  • Articles
» VAFC-Le Havre
Le "Rouge et Blanc" VAFC-Le Havre
A l'occasion du douzième match de la saison au Stade du Hainaut, découvrez le nouveau "Rouge et Blanc" !
» VAFC-Clermont : J-3
L'entretien du mardi : Sébastien Roudet
Cette saison, vous pourrez retrouver chaque mardi un entretien avec un joueur ou un membre du staff du VAFC. A trois jours du lancement de cette saison 2016-2017, face à Clermont, place au capitaine du VAFC, Sébastien Roudet !
» Euro : J-9
Lloris vu par… Roudet
Coup d’envoi de l’Euro dans 9 jours ! Jusqu’à la veille du match d’ouverture, nous vous proposons des portraits de Bleus… Avec qui les Valenciennois ont joué ! On démarre avec le capitaine Hugo Lloris, coéquipier de Sébastien Roudet à Nice lors de la saison 2005-2006 !
» VAFC-Evian TG : J-3
Le "Rouge et Blanc" VAFC-Evian TG
» Transfert
"Attaché à la région"
Sébastien Roudet était présenté à la presse ce mardi midi. Retrouvez les meilleurs moments de sa conférence en vidéo...