"Un challenge permanent"
Interview | 
Mercredi 6 février 2019 - 11:56
Non qualifié pour le déplacement à Ajaccio lundi, Frédéric Bong le sera pour le match à Clermont vendredi. Une semaine après son arrivée à Valenciennes, l'expérimenté défenseur central a déjà pris ses marques dans le vestiaire du VAFC... Interview.

Frédéric, cela fait maintenant une semaine que tu es à Valenciennes... Comment te sens-tu ?
Ça va, ça va, tout se passe bien. Tu sais dans le foot, on se connaît tous plus ou moins. J'avais déjà croisé la plupart des joueurs du groupe avant de venir à Valenciennes. Le groupe m'a bien accueilli, là-dessus il n'y a aucun souci. On travaille bien à l'entraînement. Je suis fier d'intégrer cet effectif.
Les installations ? Oui j'avais déjà joué au Stade du Hainaut. Et je savais que VA était un club qui avait déjà évolué en Ligue 1 donc je n'avais pas de doute sur la qualité des installations. Mais ce n'est pas ce qui m'a motivé à venir à Valenciennes.


Tu étais un titulaire indiscutable au Paris FC... Pourquoi avoir décidé de rejoindre le VAFC ?
Pour moi, le foot, c'est un challenge permanent. D'autres me diront qu'il fallait rester au Paris FC... Mais moi, j'ai eu le coach, le directeur sportif, ils m'ont parlé du projet et j'y ai adhéré. J'ai réfléchi avec ma femme, mon entourage et la décision s'est prise tout naturellement.


Pour les supporters qui ne te connaissent pas encore, pourrais-tu te décrire en tant que joueur ?
Je suis un défenseur alors mon rôle premier est de défendre. J'essaye de donner mon maximum à chaque fois, que ce soit en entraînement ou en match. Nous sommes onze sur le terrain et nous avons chacun un rôle bien spécifique, une tâche bien appropriée. C'est ça, une équipe. J'essaye de donner tout ce que j'ai dans le ventre pour aider l'équipe.


Le coach a dit récemment à ton sujet que ton arrivée était semblable à celle d'un attaquant en forme qui venait aider une équipe qui ne marquait plus de but...
Ce genre de paroles fait toujours plaisir, surtout lorsqu'elle vient d'un coach qui te connaît. C'est à moi de lui rendre ça sur le terrain. Lorsqu'un coach t'a déjà entraîné, il connaît le joueur et aussi l'homme, son état d'esprit. C'est toujours un plus.


Quelle analyse fais-tu du match au Gazélec lundi ?
Déjà, c'était un match à ne pas perdre. Entre le Gazélec et nous, il n'y avait pas beaucoup de points d'écart. Il fallait au minimum garder cet écart. En Corse, ce n'est jamais facile, mais les joueurs ont tout donné pour ne pas prendre de but. C'est déjà un point positif. On va se baser là-dessus puis s'appuyer sur ce que le coach nous a dit hier lors du retour sur le match. Dans le foot, rien n'est parfait et il y a toujours des choses à modifier.


Tu seras qualifié vendredi pour le déplacement à Clermont...
Oui. Je pensais l'être pour celui à Ajaccio mais le coach m'a annoncé dimanche que ce n'était pas le cas, par rapport au règlement de la LFP. On est toujours impatient de retrouver le terrain, surtout avec des nouveaux coéquipiers. Je vais essayer d'apporter mon expérience, même si l'équipe possède beaucoup de joueurs expérimentés, d'apporter ma pierre à l'édifice.


Que penses-tu de cette équipe de Clermont ?
J'ai déjà joué cette équipe plusieurs fois, je l'ai affrontée cette année aussi. Mais, en ce qui concerne l'équipe adverse, le coach nous donnera des consignes, des tactiques. On doit avant tout se concentrer sur nous-mêmes. Le ballon, on l'aura, il y a toujours quelque chose à faire avec. On a montré lundi qu'on pouvait ne pas encaisser de but. On devra se mettre les fesses par terre à Clermont pour ramener un résultat positif.





  • Articles
» Mercato
Frédéric Bong au VAFC !
Le VAFC est heureux de vous annoncer l'arrivée de Frédéric Bong ! Le défenseur central s'est engagé pour deux ans et demi...