Fin de série pour les U19
Formation | 
Lundi 11 mars 2019 - 17:59
Après huit victoires consécutives, les U19 du VAFC ont vu leur série s'arrêter ce week-end à Orléans... Retour sur cette défaite avec l'éducateur Franck Triqueneaux

U19 Nationaux : Orléans 4-1 VAFC

La compo du VAFC : Laurent - Felix, Leguennec (Cap.), Pamart, Dagnogo - Guede, Diliberto, Diallo (Pelissier, 46e) - El Harrak, Rabuel (Tamboura, 62e), Boutoutaou (Rachmoune, 75e)

Le détail du but :
4-1, 47e : Le centre de Felix est dévié dans son propre but par un défenseur orléanais.


La réaction de Franck Triqueneaux : « Ce n’est pas une catastrophe »

« On n’a jamais sombré dans l’euphorie au fur et à mesure des victoires. Il ne faut donc pas tomber dans le catastrophisme parce que la série s’arrête sur une lourde défaite. Cela ne doit pas tout remettre en question et notamment cette série exceptionnelle de huit victoires consécutives.
Maintenant, la déception réside dans la façon dont les choses se sont arrêtées. Quand on réalise une série aussi remarquable, on est en droit d’attendre que l’on tombe les armes à la main, avec fierté et dignité. Cela n’a pas du tout été le cas puisque l'on a fait une première mi-temps insipide, dans laquelle il n’y avait absolument rien. On n’a pas couru, on ne s’est pas battu. Sont venues se greffer là-dessus de grosses erreurs individuelles qui ont entraîné deux des quatre buts.
On savait bien que cela s’arrêterait un jour, on espérait le plus tard possible. Mais la façon dont ça s’est arrêté n’est pas tolérable. Ce que les joueurs avaient réalisé depuis plusieurs mois méritait une autre fin. On a encaissé quatre buts entre la quatorzième et la trentième.
A la mi-temps, j’avais fixé comme objectif de rebondir tout de suite et de gagner la seconde période sans encaisser de but. Les chiffres peuvent faire dire que cela a été réalisé mais le contenu était à peine meilleur. Le fait de marquer au bout de deux minutes en deuxième mi-temps m’a laissé espérer que ça allait nous rebooster, qu’il y aurait une forme de révolte. Ça n’a pas été le cas.
L’objectif est maintenant de rebondir. Ce n’est pas une catastrophe. Il ne faudrait pas que les matchs qui arrivent se soldent par un contenu aussi faible et des résultats négatifs pour venir ternir cette remarquable période. On verra la valeur de nos joueurs. C’est au moment où les choses vont moins bien que l’on doit voir les bons joueurs à nouveau apparaître pour permettre à l’équipe de rebondir rapidement.
On va rentrer dans une dernière ligne droite lors de laquelle nous affronterons toutes les équipes de tête de notre championnat : le PSG, Caen, Lens, Lille, Amiens. On aura des matchs sympas mais aussi très difficiles. Il faudra retrouver très vite les énergies nécessaires pour rebondir. »