Les réactions du Coach et de M. Picouleau
Le Havre-VAFC 0-2 | 
Vendredi 8 janvier 2021 - 23:34
Retrouvez les réactions d’Olivier Guégan et de Mathis Picouleau après la victoire au Havre (0-2, 19ème journée de Ligue 2 BKT)…

Olivier Guégan : 


« C’est un groupe qui est en développement donc je ne suis pas surpris qu’il y ait aussi des matchs bizarres comme on l’a vécu mardi et des matchs très cohérents comme ce soir. Il y a eu de l’intelligence dans l’animation, que ce soit dans l’aspect offensif ou défensif. Je trouve que l’on manquait de peps dans les trente derniers mètres, notamment en première mi-temps. On a joué mardi et on a laissé de l’énergie.

On a construit notre résultat. On avait bien travaillé sur Nancy à la vidéo et on savait qu’à partir de la 65ème, 70ème, ils commençaient à piocher et prenaient beaucoup de buts dans le dernier tiers du match. Il fallait être patient et construire notre match. Je trouve que l’on a fait un match plein de maturité malgré notre jeunesse. C’est une bonne semaine, à six points.

Le match de mardi a peut-être été un mal pour un bien. Cela a recentré pas mal de choses à l’intérieur du groupe. Cela va aussi nous permettre de construire ce groupe. C’est bien de finir la semaine par un gros match et un gros résultat. Le plan de jeu était bien défini : avoir une organisation très pointue et très solidaire sur l’aspect défensif et surtout se projeter en nombres sur l’aspect offensif. Plus le match avançait et plus on mettait l’adversaire en difficulté.

Julien Masson, c’est sa cuisse qui « n’a pas tenu ». Il sentait une gêne et on a préféré ne pas prendre de risque parce qu’il y a beaucoup d’échéances qui arrivent. Malgré tout, on a bien travaillé par rapport à Julien et à Joffrey Cuffaut. C’était bien qu’ils soient présents avec nous.

Le match de mardi nous a fait pointer du doigt nos carences, nos manques sur le moment : sur l’aspect technique mais aussi sur l’esprit de corps et la notion de groupe. C’est là-dessus que j’appuie très fort et je n’en démordrai pas jusqu’à la fin de l’année. Il faut que l’on garde l’état d’esprit que l’on a eu ce soir. On ne doit plus se permettre de faire les montagnes russes dans la solidarité, l’engagement, le positif entre nous. Je suis le garant de ça et je serai intransigeant là-dessus. On va aussi essayer de bien travailler les prochains jours pour amener un peu de maturité et de qualité dans l’effectif.

Mathis Picouleau prend de l’épaisseur. Il a fait une entrée très intéressante. Allan Linguet, sur le côté droit, a tenu le poste et a amené le premier but. Je ne vais pas tous les citer mais je trouve que pour ce dernier match de la poule aller et avant la poule retour est un match intéressant et on doit s’en servir pour la suite. »



Mathis Picouleau : « C’est un sentiment de fierté. Je suis très heureux d’avoir pu marquer mon premier but en professionnel. Mais le plus important, c’est la victoire de l’équipe.

Cette semaine, il y a d’abord eu la déception avec la défaite contre Nancy. On avait plus ou moins le match en mains et cette défaite nous a fait mal au moral. Aujourd’hui, on voulait rebondir et tout faire pour se rattraper, gagner. On s’est soutenu, il ne fallait pas que ça se reproduise. Ce soir, on voulait surtout ne pas prendre de but. Cela faisait longtemps que ça n’était pas arrivé. Dix matchs, ça fait beaucoup.

On peut être content de la performance même si on peut encore mieux faire. On n’a pas pris de but, on a gagné, c’est le plus important. En fin de match, le groupe était solidaire. C’est peut-être ce qu’il nous avait manqué contre Nancy. C’est peut-être un mal pour un bien même si la défaite nous avait fait mal au moral.

Quand il y a du public chez nous, on avait enchaîné beaucoup de victoires. A l’extérieur, on était un peu moins bien… Là, au final, ça s’est inversé. Après, je ne sais pas… Comme il n’y a pas de public, cela ne change pas grand-chose au final de jouer à domicile ou à l’extérieur.

Je me sens bien, j’avais bien commencé le championnat. J’avais eu pas mal de temps de jeu même si je ne jouais pas forcément à mon poste. J’en ai eu un peu moins sur le mois de décembre. Ce sont des choix du coach que j’ai compris, il n’y a pas de souci. Je suis toujours resté concentré. J’ai continué à travailler. J’ai eu un peu plus de temps de jeu sur les deux derniers matchs. J’essaye d’apporter ce que je sais faire à l’équipe.

Sur le but ? J’étais numéro 8, je dois me projeter dans la surface, ce que j’ai bien fait là. Allan me met un super ballon, c’était à moi de conclure l’action. Le but était un peu une délivrance. Après la défaite contre Nancy, on avait tous à cœur de performer et de gagner. Le deuxième nous a fait encore plus de bien. L’année dernière, j’avais marqué un peu plus que lors des saisons précédentes. A Rennes, j’avais pas mal travaillé mon jeu devant le but. J’ai continué à le travailler individuellement pendant le premier confinement. Aujourd’hui, ça a payé.

On a tous un potentiel pour aider l’équipe, que l’on soit jeune ou moins jeune. Parfois, la jeunesse peut permettre d’apporter quelque chose de nouveau. Un peu d’insouciance, on va dire. Aujourd’hui, ça n’est pas une victoire des jeunes mais de tout le groupe. »


  • Articles
» Mercato
Mathis Picouleau rejoint le VAFC !
Mathis Picouleau (Stade Rennais) rejoint le VAFC pour les trois prochaines saisons !