La réaction du Coach
Reims-VAFC 3-4 | 
Mardi 9 février 2021 - 22:05
Découvrez la réaction d'Olivier Guégan après la qualification du VAFC à Reims (3-4, 32ème de finale de la Coupe de France)...

© Doriane Michalak


« Il y a plein de choses à retenir. On était venus pour se qualifier. C’est une compétition qui est importante pour notre jeune équipe. Cela nous permet aussi de nous étalonner contre des équipes hiérarchiquement supérieures. On a fait un match très costaud, très cohérent dans plein de domaine. Même si on a pris trois buts, on a quand même été assez hermétiques. La sortie de Jaba (Kankava) nous a un peu déséquilibrés mais c’était aussi pour le préserver, pour ne pas qu’il prenne de jaune et qu’il soit présent sur le match face à Troyes. Sur l’aspect offensif, il y a beaucoup de motifs de satisfaction. Je pense sincèrement que s’il y en a un cinquième ou un sixième, il n’y a rien à dire. Mettre quatre buts à une Ligue 1 en les regardant dans les yeux et en proposant des choses dans le contenu du match… Cela va ramener de la force et de la confiance au groupe. La qualification est amplement méritée.

Le système ? On avait joué en 4-4-2 losange avec Gaëtan Robail en dessous de Kévin Cabral et Baptiste Guillaume. Et là, on s’est un peu plus étalonnés sachant qu’ils avaient des latéraux assez engagés. Je voulais leur créer des problèmes dans la percussion et dans leur dos. Notamment sur cette deuxième mi-temps, on a plutôt bien joué les coups. La sanction aurait pu être plus lourde pour Reims. Mais même en première mi-temps, sans s’affoler, on a essayé de créer des choses, on a proposé du bon football. Il y a plein d’enseignements positifs. On réenclenche par une victoire, c’est important après le match contre Grenoble où l’on perd sévèrement sur un but contre notre camp. Le contenu est très intéressant et va nous permettre de continuer à prendre de la confiance et à développer ce groupe de joueurs où il y a de la matière, c’est intéressant.

Notre championnat est un championnat très dur, très athlétique. Pour revenir sur le match de Grenoble, on a joué une équipe avec un jeu assez vertical avec beaucoup de joueurs puissants dans le secteur offensif. Les Ligue 1, c’est un jeu un peu plus léché, ça rentre moins dans les duels. Nous, ça nous va bien avec notre équipe montée aussi pour créer des choses et pour avoir de la maîtrise technique et avec des joueurs dans le secteur offensif qui sont capables de faire des différences à n’importe quel moment. Il y a beaucoup de motifs de satisfactions, il va falloir s’appuyer dessus et puis surtout continuer à être ambitieux dans cette compétition qu’est la Coupe et se remettre le couvert dès lundi à Sochaux. Il faudra continuer à capitaliser parce qu’on a aussi des ambitions dans notre championnat et on aura ce que l’on méritera mais on ne se cachera pas.

Cela fait un moment que l’on propose des choses intéressantes, même en championnat. Notre championnat est aussi différent parce qu’on joue des équipes beaucoup plus regroupées, dans la transition on va dire, qui attendent l’erreur de l’adversaire pour sanctionner. Bien sûr que ces matchs vont faire progresser ma jeune équipe. Il y avait un garçon qui avait 17 ans qui jouait en défense centrale, des garçons qui sont dans leur première année de professionnalisme, d’autres qui commencent vraiment à prendre de l’épaisseur et de la caisse pour ambitionner d’autres choses. C’est un mix qui est intéressant. L’apport des 2-3 joueurs à la trêve hivernale nous a permis de donner de la confiance à ce groupe. On est dans l’emballement final, même s’il reste encore quatorze matchs dans notre championnat. Il faudra continuer à être ambitieux et à proposer des choses pour avancer.

La Coupe de France est une compétition fantastique. Cela va nous permettre aussi de valider le discours en interne et puis surtout de donner de l’ambition à ces jeunes joueurs. Il y a toujours une équipe supérieure hiérarchiquement à l’autre et le charme de la Coupe opère. Ce soir, on n’a pas franchement vu la différence de niveau sur le terrain. C’est l’histoire de ce match et on se projette sur le prochain face à Sochaux.

On a quand même beaucoup de situations intéressantes en première mi-temps. On ne valide pas et on n’est pas à l’abri d’être sanctionnés derrière parce qu’il y a du talent en face et on l’a vu sur les deux derniers buts. Dans cette première mi-temps, on doit être beaucoup plus tueurs. La deuxième mi-temps est quand même super intéressante dans l’envie d’aller dans la surface et de faire mal à l’adversaire.

J’ai passé des années extraordinaires à Reims, je suis arrivé joueur en National. On est montés en Ligue 2, j’étais l’adjoint de Hubert Fournier, on est montés en Ligue 1et après j’ai eu l’opportunité de reprendre l’équipe en Ligue 1 avec un maintien la première année. La deuxième année, on m’a sorti à trois matchs de la fin alors que je n’étais pas relégable mais ça m’a permis de commencer ma carrière d’éducateur et d’entraîneur, dans un beau club avec une vraie histoire. Je ne retiens que le positif. Le métier d’entraîneur est ainsi fait. Il faut être prêt à subir des choix et ça fait partie intégrante de notre métier. Il faut savoir rebondir, aussi. »


  • Articles
» Reims-VAFC : 3-4
Le résumé vidéo
Retrouvez le résumé vidéo du trente-deuxième de finale de Coupe de France et le succès obtenu par les Rouge et Blanc à Reims ce mardi soir (3-4)
» Reims-VAFC 3-4
Les photos du match
Découvrez les photos de la qualification du VAFC à Reims (3-4, 32ème de finale de la Coupe de France)...
» Reims-VAFC 3-4
La réaction de B. Guillaume
Découvrez la réaction de Baptiste Guillaume après la qualification du VAFC à Reims (3-4, 32ème de finale de la Coupe de France)...
» Reims-VAFC 3-4
Revivez la qualif en "Live-Tweet" !
© Doriane Michalak
» Reims-VAFC
Focus sur le Stade de Reims
Deuxième match de Coupe de France de la saison pour VA ! Après avoir battu Chambly lors du 8ème tour, les Valenciennois seront à Reims ce mardi (L1, 32ème tour, coup d’envoi à 18h30). Focus sur le club de la Marne !