PSG-VA, la légende (les années 80)
PSG-VAFC J-4 | 
Mercredi 17 août 2011 - 07:00
Avant la rencontre PSG-Valenciennes du dimanche 21 août 2011 à 17h, retour sur le VA-FC.com sur la légende des confrontations et liaisons entre deux clubs bien plus imbriqués qu'il n'y parait. Deuxième épisode, les années 80.
Pour Valenciennes la déception de ce barrage perdu contre le PSG sera de courte durée, la saison suivante l'équipe de Jean-Pierre Destrumelle remonte en Division 1 à la faveur d'un sprint final remporté face à Rouen. Le coach valenciennois finira 12e, 17e, 14e les saisons suivantes avec dans les rangs valenciennois les Didier Six, Bruno Zaremba, Bruno Metsu, Pierre Neubert, Ivan Osim, Roger Milla, … Pour sa dernière saison à l'USVA en 1978-1979, et pour son dernier match à Nungesser le coach Valenciennois est confronté à un match décisif contre Paris, mais en l'occurrence le Paris FC. Au bout du match nul (1-1), l'entraîneur valenciennois accompagné de Jean Luc Fugaldi et entouré des supporters valenciennois quitte l'USVA : "Vous savez, j'aime ce club. On s'est serré les coudes comme jamais. C'est une grande aventure humaine, avec des gars extraordinaires".

L'année suivante pour la saison 1979-1980, l'USVA voit débarquer un attaquant venu se relancer, Nabatingue Toko. Coaché par Erwin Wilczek, le tchadien réalise une saison de feu avec Valenciennes, 12 buts en 35 matchs dont un triplé au Stade Vélodrome de Marseille pour une victoire 3-6. VA flirte avec l'Europe et l'attaquant Valenciennois est dans le viseur du PSG. Malgré une souscription des supporters valenciennois, Nabatingue Toko rejoint la capitale : "J'ai vécu une saison extraordinaire dans le Nord mais je ne peux refuser l'offre du PSG". Un PSG entraîné par un certain Georges Peyroche, ancien joueur de Saint Etienne et ancien international. Il rejoint le PSG en tant qu'entraîneur à l'automne 1979, remporte les premiers titres du PSG en Coupe de France en 1982 et 1983, prend ses distances pour revenir pour 41 matchs entre avril 1984 et mars 1985. En 1988, George Peyroche rejoindra l'USVA. De son côté, Toko sera le premier buteur de la finale historique de la Coupe de France 1982 remportée par Paris face à Saint Etienne (2-2) aux tirs aux buts. Un autre futur coach valenciennois n'a pas eu la chance de disputer la finale tout en ayant pourtant participer à l'épopée, il s'agit de Daniel Sanchez qui porta le maillot parisien la saison 1981-1982 avec les Toko, Dhaleb, Rocheteau, N'Gom, Ivica Surjak. 

Le Témoin : Daniel Sanchez, Coach du VAFC
"Je me souviens bien de Nabatingue Toko puisque nous avions joué ensemble à Nice. Il était jeune, il roulait en mobylette. En guise de "baptême" nous lui avions fait croire qu'il fallait une vignette pour rouler en mobylette et il était aller la chercher au bureau de tabac. Cela nous a valu des éclats de rire. Il a vraiment éclaté à Valenciennes, c'est cette fameuse saison qui l'a lancé. On savait que c'était un bon joueur. Je l'ai rejoint et j'ai rejoint le PSG pour la saison 1981-1982, nous avions remporté la finale de la Coupe de France que je n'ai pas joué, mais j'ai participé à l'aventure. Toko était là, il y avait Rocheteau qui focalisait les attentions, Dahleb bien sûr, mais surtout Ivica Surjak. On avait fait une très bonne saison, 3e et on remporte la Coupe de France, le premier trophée du PSG. Quant au Coach Georges Peyroche, il était diplomate, j'avais une bonne relation avec lui, son discours était clair, je ne l'ai jamais vu monter, il savait ce qu'il voulait. Au niveau des entraînements, c'était beaucoup de ballons, de jeu avec ballon. Je garde un bon souvenir de mon passage au PSG."

Pour la saison 1982-1983, George Peyroche va une nouvelle fois chercher du côté de Valenciennes, en proie à des problèmes financiers, un renfort de choix en la personne de Pascal Zaremba, produit de la formation valenciennoise, milieu de terrain et pourtant meilleur buteur de VA. Peyroche restera le premier coach du PSG à officier en Coupe d’Europe le 28 septembre 1982 face au Lokomotiv Sofia. Après la défaite en Bulgarie (0-1), Toko marquera le premier et le troisième but des parisiens dont ce fameux retourné de la 81e minute qui permit au PSG de se qualifier (5-1). Un autre futur valenciennois, formé au PSG, longtemps réserviste ou en prêt du côté de Brest regarde ces matchs avec attention, il s'agit de Gilles Cardinet (1979-1985), qui rejoindra Valenciennes alors en D2 en 1985 jusqu'en 1989. Pascal Zaremba connaîtra son heure de gloire lors de la 3e minute de la finale 1983 de la Coupe de France entre Paris et Nantes. Servi par Safet Susic sur coup-franc, le valenciennois marque d'une belle et lourde frappe qui prend à revers Jean-Paul Bertrand-Demanes. C'est Toko qui scellera le score définitif (3-2) d'une rencontre marquée par le but extraordinaire de José Touré. Les valenciennois Toko et Zaremba offrent à George Peyroche et au PSG son deuxième titre.

Le Témoin : Pascal Zaremba, défenseur et milieu de l'USVA puis du PSG
"C'est bien sûr un des grands moments de ma carrière, ce but en finale de la Coupe de France après 3 minutes de jeu contre Nantes. J'étais content. Je venais de rejoindre le PSG, je ne voulais pas quitter Valenciennes. Valenciennes c'est mon club, ce sera toujours mon club, mais à cette époque, Valenciennes avait des problèmes financiers et j'étais bien obligé de partir. Je pensais à mon père, mineur, qui nous accompagnait et dormait dans la voiture pour que mon frère Bruno et moi puissions nous entraîner à Valenciennes. Pour ma première saison avec Paris, Toko m'a bien aidé pour l'intégration. J'étais content de le retrouver, j'ai joué une Coupe d'Europe, marqué contre Glentoran, joué contre la Juventus de Turin. C'est vrai que j'étais plutôt en défense à Valenciennes et que j'ai évolué en milieu de terrain à Paris. Contre Nantes en finale, Rocheteau me sert en première mi-temps mais je frappe dans le petit filet, j'aurais pu marquer un doublé. Je me souviens bien du déboulé de Toko servi par Susic qui nous donne la victoire. La fin du match s'est jouée au KO. C'est vrai que c'est un peu Valenciennes et Susic qui ont donné le deuxième titre au PSG ce soir là (rires)."

Demain : Georges Peyroche, Wilfried Gohel, Jérôme Foulon et les années 90
Photo : Équipe du PSG 1981/1982, deux futurs entraîneurs valenciennois, Georges Peyroche et Daniel Sanchez, et un buteur valenciennois Nabatingue Toko