Le 1er, c'est VA !
VAFC-Toulouse 3-1 | 
Samedi 4 août 2007 - 19:37
Après une superbe victoire 3-1 face à Toulouse grâce à un triplé de Johan Audel, le VAFC occupe la première place au classement de la Ligue 1 ! Et si ce rang est anecdotique, il lance tout de même cette saison sur de très bonnes bases !
La feuille de match
  • Buts pour le VAFC : Audel (5e, 31e, 56e)
  • But pour Toulouse : Dieuze (11e)


Le Compte-rendu

Johan Audel frappe deux fois !
Avant la rencontre, le public de Nungesser applaudissait pendant une minute en la mémoire de ce grand champion qu'était Jean Stablinski.
Dès la première minute, Johan Audel perçait sur l'aile gauche et centrait en retrait mais Steve Savidan dévissait sa reprise. Sur coup-franc, Rudy Mater enroulait bien sa frappe mais le portier toulousain était sur la trajectoire (3e). Et après ces bons débuts, VA concrétisait très rapidement puisque Carlos Sanchez lançait parfaitement Johan Audel à la limite du hors-jeu. Le numéro 7 du VAFC se présentait seul face à Douchez, le contournait et ouvrait le score pour les Rouge et Blanc (1-0, 5e). Quel entame pour le VAFC et quels débuts pour Johan Audel ! Ce n'était pas fini puisqu'il fallait un sauvetage désepéré d'Ilunga sur une frappe de Geoffrey Doumeng dans la surface pour empêcher les hommes d'Antoine Kombouaré de doubler la mise (9e). Malheureusement, l'euphorie valenciennoise était douchée par une égalisation innattendue. Nicolas Dieuze, à 25 mètres, avançait et lâchait une frappe puissante que Nicolas Penneteau ne pouvait maîtriser (1-1, 11e).

Le VAFC et Nungesser étaient sous le choc. Il fallait repartir de l'avant et Geoffrey Doumeng montrait l'exemple avec un centre-tir du gauche de l'aile droite que Douchez captait difficilement (20e). Petit évènement dans cette rencontre, la sortie d'Elmander sur blessure, remplacé par Gignac (27e). Déjà décontenancé par ce coup du sort, le TFC allait en plus encaisser un but dans la foulée. Suite à un corner de Geoffrey Doumeng sortie du poing par Douchez, Rudy Mater récupérait le ballon et centrait de l'aile droite. Au deuxième poteau, Yassine Bezzaz remisait en retrait pour Johan Audel qui poussait le ballon au fond des filets (2-1, 31e) ! VA reprenait l'avantage grâce à son nouveau buteur providentiel ! Après avoir repris les devants, les Rouge et Blanc devaient tout de même se méfier de Gignac, qui plaçait une frappe à ras du poteau (36e). Mais le VAFC repartait à l'attaque et Steve Savidan trouvait même l'extérieur du poteau sur une frappe en pivot dans la surface (42e). Le score en restait là pour cette première période de la saison. Et malgré le but encaissé, il fallait souligner la qualité du jeu valenciennois.

VA... 1er !
A la reprise, VA était d'attaque dès l'entame. Steve Savidan et Geoffrey Doumeng se faisaient tous les deux contrer dans la surface sur la même action (47e). Toulouse jouait comme en première mi-temps, recroquevillé derrière et prêt à placer des contres très rapides. Mais ls Rouge et Blanc avaient la maîtrise du jeu et étaient une nouvelle fois récompensés. Après relais avec Geoffrey Doumeng, Rudy Mater débordait sur l'aile droite et "s'arrachait" pour centrer. Johan Audel reprenait au premier poteau et trompait une nouvelle fois Douchez (3-1, 56e) ! Et un triplé pour commencer la saison sur les chapeaux de roue pour Johan Audel !
Poussé par un public évidemment aux anges, le VAFC appréciait cette avance plus confortable. Les percées de Mathieu ou Gignac restaient des menaces dont il fallait se méfier pour gérer sereinement cet avantage. D'ailleurs, Mathieu faisait des frayeurs aux supporters valenciennois quand il ratait sa reprise du droit dans la surface suite à un centre de Sissoko (78e). Dans la minute qui suivait, Antoine Kombouaré offrait une ovation à Johan Audel, véritable homme du match avec son triplé, en le remplaçant par José Saez. L'heure n'était cependant pas encore à la fête puisque Nicolas Penneteau devait sortir une très grosse parade sur une frappe à 20 mètres d'Emana (80e). Rudy Mater lui répondait par une très belle frappe qui passait à quelques centimètres. C'était la dernière action notable de cette partie qui se terminait donc sur ce score de 3-1, pour une superbe victoire du VAFC pour lancer idéalement cette saison 2007-2008 !
En attendant les deux dernières rencontres de demain, les Rouge et Blanc occupent même la... 1ère place du championnat de France de Ligue 1 ! Un grand bravo à nos joueurs pour ce grand match !

Et maintenant direction Saint-Etienne samedi prochain !



Les échos

Retrouvailles
Malgré la défaite de son équipe, Elie Baup a passé du temps après la rencontre avec David Sommeil, qu'il avait sous ses ordres à Bordeaux.

La phrase du jour
"Si on ne puise pas, on ne progresse pas". Longuement interrogé par La Voix du Nord, Raphaël Fèvre, préparateur physique du VAFC, est revenu sur la préparation des Rouge et Blanc.


  • Articles
» FBBP-VAFC 1-3
Un voyage gagnant !
Mené rapidement, le VAFC a su égaliser avant la pause, puis faire la différence en deuxième période grâce, notamment, à Tony Mauricio, auteur d'un doublé. Une victoire importante et méritée !
» VAFC-Brest 0-0
VA doit s'en contenter
Avec un penalty raté et des occasions non concrétisées en première période, le VAFC pouvait être frustré de ne pas mener face au Stade Brestois. Mais la deuxième mi-temps, finie en infériorité numérique (expulsion d'Aloé), rend le résultat nul (0-0) plus "logique".
» VAFC-Nîmes 1-2
Le VAFC a fini par céder
Face à une équipe nîmoise à la puissance offensive attendue, les Rouge et Blanc ont rivalisé pendant une mi-temps, avant de souffrir et finalement céder en fin de match sur un coup franc (1-2).
» LOSC-VA 2-2, 5 t.a.b. à 4
VA sort la tête haute
Le scénario a été beau, on y a cru jusqu'au bout... Après avoir égalisé deux fois dans le temps réglementaire, le VAFC a finalement cédé au tirs au but face au LOSC (2-2, 5-4 aux t.a.b.). Forcément déçus, les Rouge et Blanc ont tout de même montré un beau visage au Stade Pierre-Mauroy...
» Paris FC-VAFC 3-2
Des buts et des regrets
Malgré deux buts inscrits au Stade Charléty, le VAFC repart sans point. Pourtant, les hommes de Réginald Ray ont ouvert le score et, ensuite, égalisé à la 85ème minute...