U19 : Retour sur Entente SSG-VA (2-1)
Formation
 | Mardi 21 novembre 2017 - 10:54

U19 Nationaux : Entente SSG 2-1 VAFC

La compo du VAFC : Bievez - Boucif, Leguennec, Linguet (Cap.), Ousmane - Hospital, Hervé, Hanni (Habbas, 63e) - Cabral, Guede, Sahan.

Le détail du but :
0-1, 25e : Cabral rentre dans la surface coté gauche, feinte la frappe pied gauche et se remet sur son pied droit. Le Valenciennois enroule… Le gardien ne peut que repousser dans les pieds de Sahan qui a bien suivi.


La réaction de Franck Triqueneaux : « Nous perdons trois points »

« Je suis très en colère. On a entamé le match dans la lignée de nos deux dernières sorties, c’est-à-dire de la meilleure des façons possibles. On a exercé une très grande domination sur notre adversaire avec notamment trois occasions franches dans le premier quart d’heure. Cela aurait du nous permettre de prendre l’avantage et même de creuser l’écart très rapidement. Malheureusement, nous avons manqué d’efficacité…
Fort logiquement, on a fini par ouvrir le score à la 25ème minute de jeu. Vu la supériorité que l’équipe affichait sur la première mi-temps, on était en droit d’espérer qu’elle enfonce le clou. Malheureusement, nous avons fait preuve de relâchement dans tous les domaines. Cela ne nous a pas empêché de maintenir une domination dans la première période.
Mais ce relâchement s’est concrétisé sur le plan offensif en seconde mi-temps, sur le plan technique aussi. L’esprit était moins collectif, les marquages plus larges, il y a eu moins d’efforts dans le replacement. On n’a plus eu la volonté de faire mal à l’adversaire sur le plan offensif alors que notre emprise sur le match aurait du nous permettre de le faire. Notre domination a été trop stérile. Juste avant la pause, on se fait rejoindre sur une touche lors de laquelle les marquages n’étaient pas pris. On paye notre relâchement…
En deuxième mi-temps, Evreux nous a marché dessus pendant 15 minutes et s’est procuré, à son tour, trois occasions de but. Après ça, le match s’est rééquilibré. Sur une erreur de gestion d’équilibre défensif à la 86ème minute, Evreux marque le deuxième but. Suite à un corner en notre faveur, on se retrouve à « un contre quatre ».
Je suis en colère. Quand on a autant d’emprise dans un match et que l’on a la possibilité d’enfoncer le clou, on doit le faire ! Nous avons contribué, seuls, à notre perte sur ce match. C’est rageant parce que les vingt-cinq premières minutes renforçaient l’idée qui se dégageait récemment, à savoir que l’équipe était en progrès. Le relâchement dont je parlais nous coûte cher. Ce groupe reste fragile mentalement. Quand les choses se dégradent, il a beaucoup de mal à remettre de l’ordre dans son jeu.
Nous perdons trois points parce que nous étions nettement supérieurs à notre adversaire. Dans le foot, on a la chance d’avoir un match à jouer par semaine. Samedi, on affronte Caen, qui est leader et a gagné ses dix derniers matches. Je pense que c’est la rencontre idéal pour en quelque sorte se racheter de ce match face à Evreux que l’on a… Vendangé. »